Qu’est-ce qu’une escarre ? 

Une escarre apparaît sur une zone localisée à des endroits de pression qui manquent d’oxygène du fait de l’immobilité d’une partie du corps. La peau et les tissus-sous cutanés souffrent alors à cause de la pression ou du frottement de la peau. Au début, des rougeurs apparaissent mais ne s’effacent pas lorsqu’on appuie sur la peau, et la plaie peut s’agrandir jusqu’à atteindre l’os. 


Les personnes à risque sont les personnes immobilisées telles que des patients hospitalisés et alités de manière prolongée ou les personnes en fauteuil roulant.

Les différents stades d’escarre

On distingue quatre stades dans l’évolution des escarres :

Premier stade : Les rougeurs sur la peau ne blanchissent pas à la pression, sur une zone d’appui constant comme le talon ou les fesses. Dès ce stade il peut exister une destruction des tissus sous cutanés, les muscles notamment, beaucoup plus sensibles à l’hypoxie (manque d’oxygène) que la peau.

Deuxième stade : La plaie est superficielle à cause du frottement 

Troisième stade : La plaie devient profonde et touche l’épiderme, le derme et les tissus sous cutanés mais ne touchent pas les muscles sous-jacents.

Quatrième stade : La plaie atteint le muscle, voire parfois l’os.

Le diagnostic de l’escarre

Les équipes soignantes observent régulièrement la peau de leurs patients susceptibles d’avoir des escarres, et sont particulièrement regardant des proéminences osseuses, et observent si la rougeur ne s’efface pas lorsqu’on appuie dessus (stade 1). 

Parfois le diagnostic est plus tardif et il est possible de découvrir une plaie déjà constituée dans des zones “cachées”, en particulier chez les personnes ayant perdu toute sensibilité à certains endroit (comme les personnes paraplégiques).

Comment les escarres apparaissent ?

Les facteurs de risque de l’escarre apparaissent :

  • Lorsque la personne est immobilisée (dans un lit ou fauteuil roulant). Cela provoque une pression constante sur la même partie de la peau, voire même un cisaillement ou un frottement chronique sur les zones de proéminence osseuse (sacrum, fesses, hanches, coudes etc..)
  • Lorsqu’il n’y a pas de matériel limitant le risque d’escarre, tels que des coussins permettant d’éviter le contact direct des parties osseuses du corps entre elles (comme les genoux)
  • Lorsque la personne ne change pas régulièrement de position
  • Lorsque la personne n’a plus ou peu de sensibilité à la douleur, et ne ressent pas le frottement
  • Lorsque la personne se trouve dans une zone d’humidité excessive liées à l’incontinence (perte involontaire d’urine) ou la transpiration
  • Lorsque la personne ne possède pas de soins de kinésithérapie et de rééducation 
  • Lorsque la personne est en sous-nutrition

Pour savoir si une personne à un risque d’escarres, notez chacun des éléments ci-dessous : 

Tableau Braden

La personne a des risques d’escarres si le résultat est supérieur à 17/23

  • de 6 à 12 : risque très élevé
  • de 13 à 14 : risque modéré
  • de 15 à 16 : risque léger

Si vous avez fait le test et que votre résultat est compris entre 6 et 12, nous vous recommandons de consulter régulièrement votre aide soignant.

Eviter les escarres

Il existe une entreprise spécialisée dans la prévention des escarres :

Gaspard

Avec beaucoup d’humour, Gaspard propose un tapis connecté qui aide les personnes en fauteuil à mieux prévenir leurs problèmes de fesses.

 » Je m’installe sous votre coussin d’assise. Presque invisible, je rends votre fauteuil tout simplement intelligent. J’observe, grâce à mes nombreux capteurs, le temps passé, votre position et votre activité dans le fauteuil… Rien ne m’échappe ! Je m’adapte donc à votre cas particulier, et je vous avertis en temps réel sur votre smartphone grâce à mon application dédiée. »

Pour gagner en autonomie au quotidien, découvrez notre solution JIB :
A l’aide d’objets connectés, d’une application mobile 100% adaptée aux usages spécifiques et d’un service d’accompagnement à chaque étape, JIB apporte une solution domotique clef-en-main pour contrôler en toute autonomie lumières, porte motorisée ou encore télévision en un coup de doigt, de contacteur ou à l’aide de la commande vocale ! Simple d’installation, sans travaux, et très abordable (dès 10€/mois).

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Rejoignez notre liste pour recevoir les dernières nouveautés sur les solutions pour l'autonomie, 1 à 2 fois par mois ! 

Bon plans, conseils, communauté : tout y est ! 

 

Inscrivez-vous en un clic !

Inscription confirmée !