fbpixelax

La domotique est l’utilisation de la technologie avancée pour automatiser, simplifier et améliorer la vie quotidienne. Elle permet de piloter les appareils et équipements de la maison à distance, depuis une interface unique. Pour les personnes en situation de handicap, la maison connectée représente une alternative pour reprendre le contrôle de leur environnement. Cet article vise à expliquer pourquoi et comment installer de la domotique chez soi, notamment lorsque l’on est une personne en situation de handicap.

La domotique, qu’est-ce que c’est ?

La domotiqueg, ou maison connectée, est la science et la technologie de l’automatisation des différents objets de quotidien d’une habitation. Son but est d’utiliser des technologies avancées pour offrir un environnement plus sûr, plus confortable et plus économique. Une solution pour plus de confort ou d’autonomie.

Concrètement, la domotique permet de contrôler différents équipements de la maison tels que : le chauffage, la sécurité (vidéosurveillance), la ventilation, l’éclairage, les systèmes audio-vidéo, les accès, les appareils électroménagers, etc. Aujourd’hui, les solutions grands public sont nombreuses et tout le monde peut utiliser facilement la domotique. Les personnes à mobilité réduite (PMR) peuvent utiliser des solutions comme JIB HOME pour contrôler leur environnement en utilisant la voix, les doigts ou les yeux. 

jib-home

La maison intelligente (smart home) présente ainsi de nombreux avantages dont le gain en autonomie pour certaines personnes, le gain de temps, le confort ou encore l’économie d’énergie. En effet, vous n’avez plus besoin de vous déplacer pour réguler le chauffage ou éteindre la lumière. Vous pouvez entièrement gérer votre maison à distance simplement depuis votre ordinateur, tablette ou smartphone. 

Vous pouvez même mettre en place des automatismes afin que des actions se réalisent d’eux-mêmes en fonction de certains paramètres. Par exemple les lumières qui s’allument sur détection de mouvement pour sécuriser les déplacements la nuit. Enfin, le logement connecté permet de préserver l’environnement grâce à la réduction de la consommation d’énergie et donc d’émission de C02.

Quelles pièces domotiser dans votre maison ?

Vous pouvez domotiser presque tout dans votre maison en installant des équipements domotiques connectés à votre centrale. Prenons des exemples pièce par pièce :

L’entrée ou le jardin

Les interphones connectés et les caméras de vidéosurveillance sont très pratiques pour contrôler les entrées et sorties de votre domicile. Vous pouvez également y ajouter un éclairage automatique utilisant les luminaires ou les appareils électriques lumineux. Même votre jardin peut être domotisé. Il suffit d’installer des appareils connectés comme le robot tondeuse ou encore de programmer l’arrosage avec un système connecté.

Le salon

Le salon est une pièce de vie particulièrement adaptée pour l’installation d’équipements domotiques. Vous pouvez y installer une télévision connectée, un robot aspirateur, des radiateurs connectés, détecteurs de mouvement, thermostats et radiateurs connectés ; détecteurs de fumée, volets roulants, ampoules Lexman ou Philips Hue ou encore un système d’alarme connecté. Le pilotage des appareils connectés est possible avec le smartphone, Alexa (Amazon) ou encore Google Home (Smart Home). 

La cuisine

La cuisine est une pièce très exploitable côté domotique dans laquelle vous pouvez installer des équipements visant à vous faciliter la vie au quotidien. Vous pouvez domotiser cette pièce avec un réfrigérateur connecté qui permettra de gérer vos provisions ou encore des objets connectés destinés à gérer votre consommation d’énergie. Toute sorte d’autres électroménagers connectés existent tels le four connecté, la bouilloire connectée etc. A chacun d’y trouver son utilité. Pour des objets plus loufoques, vous pouvez également y installer une enceinte connectée pour cuisiner en musique, un robot multifonction connecté, une tablette culinaire ou encore un potager d’intérieur connecté.

La chambre et le bureau

Les options pour domotiser votre chambre ou votre bureau sont nombreuses. Lit médicalisé, volets roulants avec scénario d’ouverture et de fermeture automatique selon la saison, ampoules connectées qui s’allument et s’éteignent automatiquement, détecteur d’intrusion au niveau des fenêtres, etc. Tout dépend de vos besoins.

JIB HOME, la solution domotique adaptée au handicap

Vous êtes à la recherche d’une solution domotique pour vous-même, un de vos proches ou un de vos patients ? Alors pensez à JIB HOME. Il s’agit d’une solution à destination des personnes à mobilité réduite (SEP, IMC, SLA, tétraplégies…) qui permet à chacun de contrôler son environnement domestique en toute autonomie.

Simple à installer et sans travaux nécessaires, l’application JIB HOME a été pensée et conçue par des ergothérapeutes et des designers pour être intuitive pour chacun. Il est alors possible rapidement de contrôler par soi-même :

  • Lumières
  • Télévision
  • Portes
  • Volets
  • Lit médicalisé
  • Radio
  • Ascenseur
  • Ventilateur
  • Etc.

Le tout contrôlable via plusieurs modes d’interaction selon le besoin ou le handicap :

  • Contrôle direct sur l’application Smartphone
  • Contrôle via contacteur (bouton de pression légère)
  • Contrôle via commande vocale avec Alexa ou Google Home
  • Contrôle via commande oculaire
  • Contrôle via Joystick du fauteuil roulant électrique

Comment domotiser votre maison ?

Domotiser sa maison revient à installer un système domotique et le connecter à des appareils et équipements compatibles afin de les piloter plus facilement. Plusieurs étapes sont à prendre en compte pour y arriver :

Le choix du protocole

Le protocole domotique

Le protocole domotique permet d’assurer la communication entre les différents appareils d’un smart home. Il en existe différents types, avec des avantages et inconvénients, adaptés à différents besoins. Les plus utilisés sont Z-Wave, Zigbee, Wifi, KNX, etc. Plus d’infos sur l’article bien choisir un protocole domotique.

Le choix des équipements

Un système domotique est composé de trois éléments essentiels : une centrale ou box domotique, des capteurs et des actionneurs. 

La box domotique est le cerveau qui va centraliser toutes les informations de la maison et ordonner des actions. Il peut s’agir d’un ordinateur, d’un automate ou d’un boîtier domotique en fonction de la solution que vous avez choisi.

Les capteurs sont des périphériques connectés. Ils relèvent l’humidité, la température, le niveau de bruit, la luminosité, détectent une présence, une fuite de gaz, la fumée, suivent la consommation d’électricité, de gaz, etc. Ils permettent de savoir tout ce qui se passe dans la maison.

Les informations enregistrées par les capteurs permettent de tirer des conclusions pour réaliser des actions en conséquence. Les actionneurs permettent donc de piloter les appareils, les lampes, etc. Mieux ils permettent de mettre en place des automatismes (portes, volets, etc.).

Le type de réseau (filaire ou sans fil)

Le système sans fil, simple et rapide à installer, est souvent plus adapté aux anciennes habitations avec peu d’appareils connectés. Ce type d’installation ne demande pas de travaux spécifiques ni de compétences techniques, juste une bonne connexion internet. C’est également l’installation domotique la moins onéreuse et la moins gourmande en énergie (souvent moins de 5w). Aujourd’hui, toute domotique digne de ce nom se fait généralement sans fil.

L’installation filaire, si elle est généralement plus complète et plus fiable, comporte aussi des défauts. Elle utilise des câbles d’alimentation électrique pour relier le cerveau, ses capteurs et ses actionneurs dans toute la maison. Ce type d’installation nécessite de faire passer des câbles dans toute l’habitation, ce qui est difficilement envisageable pour les anciennes habitations. Ces installations nécessitent ainsi très souvent un coût beaucoup plus important. Enfin, elles sont généralement moins modernes que leurs homologues sans-fil et ont tendance à disparaitre. D’ici quelques années, le SAV de ces solutions risque d’être aux abonnés absents.

L’installation du système domotique

entreprise-domotique

En pratique, l’installation d’un système domotique fonctionne de la même manière, quel que soit le type d’installation. Vous devez installer avant tout la box domotique qui servira de cerveau à votre système. Il faut ensuite installer les capteurs et actionneurs à des endroits stratégiques et les brancher sur la centrale domotique. 

Il existe également des systèmes tout-en-un que vous pouvez acheter et installer dans votre maison sans grands travaux. Il s’agit généralement d’un boîtier domotique et d’une application mobile à installer sur un smartphone ou une tablette. Ce genre de solutions permettent de centraliser tous les actionneurs sur une seule et même interface pour faciliter la tâche aux personnes à mobilité réduite.

Une fois le système installé, la prochaine étape est de connecter les différents appareils et équipements de la maison au système. Bien sûr, un apprentissage peut être nécessaire pour calibrer le système et pour bien l’utiliser. 

Quelques articles qui peuvent vous intéresser :

Vous souhaitez un devis pour l'une de nos solutions ?

X