Pour mieux comprendre une histoire entrepreneuriale comme celle de JIB, il faut d’abord s’attarder sur le parcours de ses fondateurs.

Génèse

À la suite d’un mémoire de fin d’étude sur le sujet de la maison connectée qui révèle chez lui une passion pour le sujet, Thomas Groell (co-fondateur et CEO) part à l’autre bout du monde pour développer une expérience plus pratique de ce domaine. Il s’installe ainsi en Corée du Sud, pays le plus connecté de la planète.

Chargé du développement commercial d’une startup de domotique basée à Séoul, il réalise en échangeant avec des personnes en situation de handicap moteur l’impact que cette technologie peut avoir sur leur quotidien. Pourvu quelle soit adaptée à leurs problèmes et usages bien spécifiques ! De retour en France, il décide de développer cette idée : mettre la technologie au service des plus dépendants pour favoriser leur autonomie.

C’est ainsi qu’est né JIB, dont le nom vient du terme “maison” / « cocon » en coréen (ça y est, le mystère du nom JIB se lève !).

De retour en France, il fait la connaissance de Lucas Mota (co-fondateur et CTO), ingénieur d’origine brésilienne vivant en France. De longue date passionné par l’impact de la technologie sur le quotidien des hommes, Lucas avait à cœur d’orienter sa carrière sur le plus concret et le plus impactant. C’est ainsi qu’il réoriente son parcours de la mécatronique au développement mobile, développe un premier projet entrepreneurial sur l’orientation scolaire des jeunes puis des applications de cultures avant de retrouver dans l’idée de JIB cet impact au cœur de sa vocation.

Sans aucune connaissance respective du monde du handicap, mais ayant à cœur de développer une solution pertinente et à réel impact social, Thomas et Lucas passent plusieurs semaines à s’imprégner du sujet. Loin d’être un frein, cette méconnaissance du sujet est une fabuleuse opportunité d’aborder la question de l’autonomie avec un regard frais.

Pour comprendre les besoins des personnes en situation de handicap, quoi de mieux que d’observer leurs différentes habitudes et problématiques quotidiennes directement dans leur domicile ?

ÉTAPE 1 – Comprendre les besoins réels : la phase d’observation

Une certitude pour les deux jeunes entrepreneurs : une belle idée qui émerge dans un bureau et sans contact avec le terrain, n’est pas une réel innovation mais une simple invention.

C’est donc en appliquant la méthode d’innovation design thinking que la jeune équipe est amenée à amorcer une première phase d’observation terrain, pour comprendre la réalité du quotidien d’une personne à domicile sur toutes ses tâches, actions, moments de vie. L’objectif est clair : pleine comprendre tous les facteurs essentiels qui forment la particularité d’une personne avec un handicap et son rapport à son entourage.

Les premières recherches les dirigent vers des blogueurs en situation de handicap. Ils font ainsi la connaissance de Marie Vampouille, fondatrice de En Van Simones, qui publie régulièrement des articles sur l’Handi voyage. Bien qu’habituellement sceptique sur les technologies, elle accepte d’emblée de faire partie du projet pour aider à l’exploration de la solution, séduite par l’approche de co-construction propre à JIB.

Pour élargir leurs terrains d’observations et rencontrer de nouvelles problématiques, les deux associés postent également des annonces sur mesvoisins.fr, leurs faisant ainsi découvrir le quotidien insoupçonnés de voisins. C’est au final une dizaine de personnes qui se prêtent au jeu et ouvrent leur portes à l’équipe JIB.

En parallèle de ce travail d’observation, Thomas et Lucas rencontrent de nombreux professionnels de santé, notamment des ergothérapeutes, spécialistes de l’autonomie qui accompagnent les publics les plus dépendants notamment dans l’adaptation de leurs lieux de vie par des équipements et outils comme la solution JIB. Ces rencontres influencent et nourrissent l’esprit de l’équipe sur la vision très pragmatique et pratique des ergothérapeutes de concevoir la technologie et son usage.

Dans l’idée de s’entourer des spécialistes des solutions pour l’autonomie, l’équipe JIB finit enfin par se rapprocher d’acteurs incontournables de la question. Le rapprochement s’opère ainsi avec l’APF Handicap (Association des Paralysés de France), grande association historique de lutte pour la cause de l’autonomie des personnes en situation de handicap moteur, et notamment sa cellule innovation nommée APF Lab. Les valeurs communes d’accessibilité et de valorisation du cadre du handicap comme source d’innovation ont acté cette nouvelle collaboration, concrétisée quelques mois plus tard via l’expérimentation de la solution. De même, le Centre de rééducation de Kerpape (Morbihan), reconnu dans le monde du handicap comme fleuron des nouvelles techniques et pratiques, décide d’accompagner JIB dans son développement via son incubateur Degermat fraîchement créé avec plusieurs institutions de Lorient.

Les rencontres avec ces trois entités (particuliers – ergothérapeutes – grandes institutions) ont permis à l’équipe de JIB de s’imprégner du monde du handicap, et de développer une solution pleinement adaptée, autant sur le fond (type de problématiques à résoudre, adaptations nécessaires par pathologies, équipements spécifiques) que sur la forme (une solution accessible financièrement, flexible et simple à installer).

Ces différents échanges ont permis le développement d’un prototype de la solution à l’été 2018.

ÉTAPE 2 – Tester et apprendre : la phase d’expérimentation

Vient alors la phase de test. 22 personnes dans toute la France ont testé la solution pendant 3 mois, permettant d’appréhender l’usage de l’ensemble des objets connectés et de l’application mobile dans un contexte d’utilisation réelle.

22 personnes répartis partout en France, avec des pathologies très diverses et des réalités domestiques (nombre d’aidant, présence de famille ou non) tout aussi diverses. Un objectif : mettre la solution à l’épreuve du terrain pour comprendre comment elle doit évoluer.

Avec cette phase de test, l’équipe JIB a chercher est à confirmer la bonne compréhension de l’appairage des différents modules avec l’application, la facilité d’utilisation de l’application, les problématiques d’interaction avec celle-ci, la capacité du service JIB à résoudre les problèmes d’usages, les besoins d’évolutions et surtout le gain d’autonomie de chacun face aux situations du quotidien qui créent de la dépendance.

C’est ainsi 88% de nos testeurs qui ont attesté d’un gain substantiel d’autonomie !

ÉTAPE 3 – Itérer et simplifier

L’étape suivante, qui se poursuit actuellement, est celle de l’adaptation de notre solution à différentes problématiques, des publics bien précis et des situations/contextes du quotidien qui peuvent réclamer des adaptations ou simplifications supplémentaires de l’application, mais aussi la compatibilité avec d’autres outils ou l’intégration de nouveaux objets connectés.

JIB est en constante évolution, alors n’hésitez pas à suivre nos évolutions en vous inscrivant à la newsletter !

La solution JIB est maintenant accessible à tous ! Retrouvez toutes les informations ici : en savoir plus

Notre application est mise à jour plusieurs fois par mois, et de nouveaux modules connectés sont en permanence intégrés pour permettre un gain toujours plus grand d’autonomie et une adaptation à tous les publics.

Rejoignez la communauté pour participer à cette aventure de co-construction !

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

Rejoignez notre liste pour recevoir les dernières nouveautés sur les solutions pour l'autonomie, 1 à 2 fois par mois ! 

Bon plans, conseils, communauté : tout y est ! 

 

Inscrivez-vous en un clic !

Inscription confirmée !