fbpixelax

Etre capable de se mouvoir chez soi et de réaliser des gestes et tâches quotidiennes, ou simplement être bien chez soi. Voilà l’objectif d’une maison PMR. Qu’il s’agisse d’un appartement, d’une maison neuve ou de travaux de rénovation, un logement adapté aux personnes à mobilité réduite doit assurer le bien-être et le confort des usagers. Mais pour répondre à ce besoin, la maison PMR doit respecter certaines règles Découvrez ici les meilleures pratiques pour construire votre maison PMR.

Qu’est-ce qu’une maison PMR ?

Une maison PMR est une construction qui répond aux normes PMR (Personnes à Mobilité Réduite). C’est une maison optimisée et pensée pour offrir une circulation aisée à une personne en fauteuil roulant et être fonctionnelle pour une personne à mobilité réduite. Celles-ci bénéficient ainsi d’un accès à une habitation pratique aménagé pour leur bien-être et leur confort personnel.

Plus globalement, la maison PMR peut être définie comme une maison moderne, ergonomique et facile à vivre à tout le monde et à tout âge. Tout y est étudié pour que tout le monde circule sans difficulté, puisse utiliser les équipements du quotidien (douche, gazinière…) ou attraper les objets. Il peut s’agir d’une maison plain pieds ou plus rarement d’une maison à étage.

Les règlementations d’accessibilité de l’habitation individuelle s’adressent aux personnes en situation de handicap. La loi Handicap 2005 a été votée pour améliorer l’accessibilité et l’autonomie à toutes les personnes ayant un handicap moteur, intellectuel ou sensoriel, qu’il soit temporaire ou permanent. 


Et si vous équipiez votre maison d’une solution domotique abordable et accessible à tout type de Handicap ?


Quelles sont les règles et normes à respecter ?

Depuis le 11 février 2005, la loi pour l’égalité des droits et des chances, à la participation et à la citoyenneté des personnes à mobilité réduite, ainsi que les textes dérivés définissent les spécifications techniques d’une construction d’une maison PMR. 

Les objectifs des normes PMR

Ces normes et règles visent à permettre à une personne à mobilité réduite d’exercer librement et en toute autonomie les actes de la vie quotidienne. Il s’agit notamment des contraintes à respecter en ce qui concerne l’aménagement intérieur et extérieur de l’habitat. 

Le non-respect des normes PMR est soumis à des sanctions notamment pour les Établissements recevant du public (ERP). Ceux-ci risquent une amende de 1500 à 5000 € tandis que les personnes physiques risquent une amende de 45 000 €. Cette somme peut s’élever à 225 000 € pour les personnes morales.

Les normes d’accessibilité à respecter :

La notion d’accessibilité fait référence à de nombreux points : 

  • la circulation dans les bâtiments, 
  • les trottoirs, les parkings, 
  • l’utilisation d’équipements divers adaptés (cuisine, salle de bain, rampe d’accès, escaliers…),
  • etc.

Accessibilité des personnes en fauteuil roulant

Les normes entrées en vigueur depuis janvier 2015 définissent la largeur des portes PMR, la présence obligatoire d’un ascenseur ou d’un élévateur, ainsi que les dimensions d’une rampe d’accès PMR.

Chambres

Il est impératif de réserver un espace libre de 1,5 m de diamètre en plus du débattement de la chambre. Un espace de 1,2 m est obligatoire sur les grands côtés d’un lit de 140×190 m minimum. Les couloirs doivent avoir minimum 0,90 m de largeur.

WC et sanitaires

Les normes PMR régissent l’espace minimum requis (1,5 m) pour qu’une personne en fauteuil roulant puisse utiliser le lavabo et les toilettes. La salle de bain doit avoir au moins 2,20 m de large. Elle doit être équipée d’une baignoire avec barre d’appui ou d’une douche italienne accessible sans rebord. Ces normes obligent à installer une poignée au mur et çà positionner le miroir à l’oblique.

Portes et poignés de porte

La maison PMR doit être équipée de portes légères et de poignées saisissables (entre 0,90 et 1,30 m de haut).

Aménagements PMR extérieurs

Les normes de construction PMR recommandent :

  • un sol extérieur antidérapant, 
  • l’absence d’aménagement de trottoir, 
  • un espace de stationnement situé à moins de 30 m de la maison, 
  • un cheminement extérieur accessible via balisage 
  • des seuils de portes et baies vitrées donnant l’accès aux espaces extérieurs.

Comment construire une maison PMR ? 

La construction d’une maison PMR reprend la même procédure et les mêmes étapes que la construction d’une habitation conventionnelle.

Construction d'une maison PMR

Les étapes de la construction d’une maison PMR

Vous devez commencer par choisir le professionnel qui sera en charge de votre construction et élaborer les plans de la maison.

Choix du professionnel et élaboration des plans

Le choix du professionnel est la première étape de la construction d’une maison PMR. Pour le faire, vous avez le choix entre un architecte, un maître d’œuvre et une entreprise de construction. 

La réalisation des plans

Les plans de la maison PMR doivent faire ressortir toutes les caractéristiques de votre construction (dimensions des pièces, nombre de chambres…). Vous devrez également faire des recherches pour trouver le terrain adapté à votre construction et l’acquérir.

La demande du permis de construire

Les démarches administratives pour la construction d’une maison PMR consistent à déposer une demande de permis de construire à la mairie. Notez qu’il est impératif de mentionner l’usage de la maison dans la demande du permis de construire.  

Viabilisation du terrain et construction de la maison

Cette étape comprend le gros œuvre, le second œuvre, les finitions et les aménagements extérieurs. Une fois la réception effectuée, votre maison neuve sera prête à être exploitée. 

Quelques constructeurs connus

Pour ce projet de construction, faire appel à un constructeur expérimenté dans la construction et l’aménagement d’une maison PMR vous facilitera grandement la tâche. En plus de bénéficier d’une réduction des coûts, vous aurez ainsi droit à une grande qualité de travail et de savoir-faire. Parmi les constructeurs les plus reconnus, nous pouvons citer :

ARLOGIS : créée de 1988, ARLOGIS est un réseau de constructeurs de maisons individuelles, spécialiste de la maison sur-mesure. 

Maison AUTON’HOME : l’entreprise du bâtiment propose des terrains en Île-de-France et assure la construction de maisons pour personnes à mobilité réduite.

CREA CONCEPT : il s’agit d’une agence de construction de maison PMR en investissement locatif. 

Il existe de nombreux autres constructeurs de maisons PMR en France. Nous vous recommandons de faire des recherches sur les méthodes de travail et d’utiliser des comparateurs de prix pour choisir celui qui correspond le mieux à votre projet d’accessibilité PMR.

Penser à une solution domotique pour contrôler l’environnement 

contrôle d'environnement

En complément de la construction d’un logement PMR, pourquoi ne pas équiper cette maison ou appartement en solution domotique simple et abordable qui permette aux résidents de tout contrôler chez eux ?

JIB HOME est une application simple qui permet à chacun, peu importe son handicap, d’ouvrir les portes & volets, d’allumer les lumières, de contrôler la TV ou le lit médicalisé etc. Le tout avec différents modes d’interaction : commande vocale, contacteur, commande oculaire, joystick du fauteuil roulant électrique ou directement au doigt sur le Smartphone.

L’équipe JIB s’est rendue récemment au centre mutualiste de Kerpape pour équiper un appartement de retour à l’habitat en JIB HOME : le Handilodge. Les patients tétraplégiques du centre peuvent tester leurs capacités d’autonomie pendant 1 semaines dans ce logement et ensuite retourner vivre en autonomie à domicile.

Découvrir d’autres articles :